De: Christiane Comby [christiane.comby@pierrailles.com]
Envoyé: samedi, 2 août 2008 18:20
À: 'info@gs-evd.admin.ch'; 'doris.leuthard@gs-evd.admin.ch'
Objet: nouvelles lois et mesures envisageaient concernant les propriétaires et éleveurs de chiens !
Madame la Conseillère  Fédérale,
Mesdames, Messieurs les Responsables,
 
Faisant partie des nombreuses personnes concernées par les mesures stupides envisagées par nos autorités pour essayer de remédier au problème des chiens dangereux, je souhaite me joindre au mouvement des cynophiles avertis qui vous appellent à réétudier le bien fondé de ce dossier.
 
Il s'agit avant toute chose d'un problème de RESPONSABILITé individuelle, au même titre que le fait de conduire une voiture - faire du feu - ne pas se soucier des problèmes d'environnement ou du respect de son voisinage  !
 
AUCUNE LOI ou ReGLEMENT N'EVITERA UN MALHEUREUX ACCIDENT !!!
 
Le chien partage notre vie d'humain depuis "toujours" et ce fidèle compagnon contribue encore même à l'heure d'Internet à nous être indispensable aussi bien pour accomplir certaines tâches que pour aider la nature humaine à vivre dans ce monde de plus en plus éloigné de la nature.
 
L'information - la didactique de la connaissance de l'animal contribuera beaucoup plus à éviter des accidents que le fait de  faire croire aux futurs propriétaires d'un animal, que le fait de payer et "participer" à un pseudo cours, le mettra à l'abri de réactions inattendues de son chien!!!!  Le chien restera un prédateur quelque soit la loi que vous aurez, avec toute votre intelligence d'humain (!) cru bon d'élaborer !
Le plus courageux "chien d'avalanche, de police, de catastrophe, ou même d'aveugle", peut, dans des circonstances bien précises, avoir des réactions pas du tout souhaitées!!! Tous les ethologues-vétérinaires et autres scientifiques, le disent, alors s.v.p. ECOUTEZ UNE FOIS LA VOIX DES CONNAISSEURS et non celles que des circonstances tragiques ont générées et conduit à prendre des mesures hors du bon sens.
 
Des chiens ont toujours partagé notre vie et j'aurais aussi souhaité qu'ils puissent partager celle de mes petits-enfants sans que ces derniers soient considérés par notre société comme suspects parce qu'ils possèdent un CHIEN !
 
Christiane Comby
Juge et Eleveur depuis plus de 30 ans.